conséquences géométriques

Publié le par A_A



  Le voyageur qui, en avion, arrive de Constantinople, de Pékin peut-être, voit tout à coup apparaître, dans le linéament turbulent des rivières et des futaies, cette empreinte claire qui lui signale la ville lucide des hommes: ce tracé qui est le propre du cerveau humain.
  Au crépuscule, les gratte-ciel de verre flamboient.
  Ce n'est pas d'un futurisme périlleux, dynamite littéraire jetée en clameurs à la face de celui qui regarde. C'est un spectacle organisé par l'Architecture avec les ressources de la plastique qui est le jeu des formes sous la lumière. 

dans Urbanisme, le Corbusier, publié en 1925.













Publié dans méthodologies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article